• Coup de cœur

L'affaire Bruno Reidal

9,48 €

Le 1er septembre 1905, un jeune paysan du Cantal se rend à la police après le meurtre d'un enfant de 12 ans. Le professeur Alexandre Lacassagne, médecin-expert des Tribunaux civils de Lyon, et ses deux confrères sont missionnés pour procéder à l'examen du jeune homme et déterminer s'il a agi sous l'emprise de la folie. À la demande des médecins, l'assassin accepte de rédiger une autobiographie qui s'avérera le matériau le plus précieux de l'enquête. Au carrefour du diagnostic psychiatrique, du journal intime, de l'investigation judiciaire et du roman policier, le rapport médico-légal dirigé par Lacassagne, publié ici dans son intégralité, est un objet passionnant qui remonte aux sources de l'anthropologie criminelle, précurseure de la police scientifique.  

Quantité

Le 1er septembre 1905, un jeune paysan du Cantal se rend à la police après le meurtre d'un enfant de 12 ans. Le professeur Alexandre Lacassagne, médecin-expert des Tribunaux civils de Lyon, et ses deux confrères sont missionnés pour procéder à l'examen du jeune homme et déterminer s'il a agi sous l'emprise de la folie. À la demande des médecins, l'assassin accepte de rédiger une autobiographie qui s'avérera le matériau le plus précieux de l'enquête. Au carrefour du diagnostic psychiatrique, du journal intime, de l'investigation judiciaire et du roman policier, le rapport médico-légal dirigé par Lacassagne, publié ici dans son intégralité, est un objet passionnant qui remonte aux sources de l'anthropologie criminelle, précurseure de la police scientifique. S'y affrontent contre toute attente deux conceptions du crime : l'une, scientifique, celles des médecins-légistes, qui considère le meurtrier comme un simple produit de la société ; l'autre, portée par la parole et les écrits de Bruno Reidal, qui est rétive à toute explication rationnelle et nous fait entendre le silence de la pulsion.

Sommaire

Préface. Présentation d'Alexandre Lacassagne, fondateur de l'anthropologie criminelle. L'affaire Reidal - Rapport médico-légal sur un cas de sadisme sanguinaire congénital (1906). PARTIE I. Antécédents familiaux : l'hérédité. Antécédents personnels. Antécédents psychiques. Ses penchants et ses passions. Du caractère. Début et évolution d'un état anormal. Origine des idées de meurtre. PARTIE II. Séjour à la prison d'Arlac. PARTIE III. Examen physique. Examen mental. CONCLUSIONS. Entretien avec Vincent Le Port, réalisateur de Bruno Reidal - Confession d'un meurtrier. 163 p. Capricci. 

9791023904697

Fiche technique

Genre
Biographies
Editeur
Capricci

Vous aimerez aussi