• Coup de cœur
Coffret "Do I love you ? & Tick Tock Lullaby"
  • Coffret "Do I love you ? & Tick Tock Lullaby"

Coffret "Do I love you ? & Tick Tock Lullaby"

Lisa Gornick

14,99 €
TTC

Ce coffret regroupe deux films de la réalisatrice anglaise Lisa Gornick :Do I love you ?Film anglais…

Quantité

Ce coffret regroupe deux films de la réalisatrice anglaise Lisa Gornick :Do I love you ?Film anglais, 2004. Après la rupture avec son amante, Marina, la trentaine, est en pleine crise. Elle va alors chercher des réponses à ses problèmes personnels à travers la philosophie, un groupe de femmes, sa famille et ses ami(e)s. Une brillante comédie philosophique, un film drôle et profond qui nous plonge dans la vie lesbienne anglaise d'aujourd'hui. Premier film lesbien anglais depuis une dizaine d'années. Zone 2, 80 min, VO sous-titrée en françaisTick Tock Lullaby:Film anglais, 2007. Sasha, une jeune dessinatrice, n'est pas totalement convaincue de vouloir devenir mère. Bien que travaillées par leur horloge biologique, ni elle, ni sa petite ami Maya n'arrivent à se décider. S'imaginant que c'est plus facile pour les hétéros, elle crée alors deux personnages féminins, deux héroïnes de BD qui vont vivre sur le papier les différents scénarios procréatifs. Au fur et à mesure qu'elle dessine et invente, la fiction se met à influencer la recherche de Sasha qui se débarrasse de ses angoisses par le biais de ses personnages. Une réflexion originale sur le désir d'enfant quand on est lesbienne. Zone 2, langue : anglais, sous-titres français, 72 min

 


Notre avis


Lisa Gornick est la scénariste et la réalisatrice de deux longs-métrages remarquables, œuvres phares de la culture lesbienne contemporaine : Do I Love you ? et Tick Tock Lullaby. Ces autofictions cinématographiques mettent en scène l’héroïne Sasha (Lisa Gornick) aux prises avec ses problématiques existentielles de lesbienne londonienne. Les scénarios de ces films se déroulent selon un plan narratif double : une voix-off à la première personne et des dialogues classiques.

Do I love you ? (2001) aborde les thématiques de la relation amoureuse homosexuelle et de l’identité sexuelle.

Tick Tock Lullaby (2007) est centré sur les doutes et les difficultés de la procréation et sur la question de l’homoparentalité. Tant au plan formel que dans le traitement les sujets traités, Do I love you ? et Tick Tock Lullaby s’imposent comme de vraies réussites de cinéma d’auteur. Lisa Gornick s’empare, avec finesse, de faits majeurs de la société actuelle. Sa profondeur d’analyse n’entrave jamais la fluidité et la clarté de son propos. Ses choix de mise en scène d’une créativité rafraîchissante apportent une légèreté burlesque irrésistible. Son intelligence artistique produit cet équilibre subtil entre gravité et humour qui sous-tend les meilleures comédies introspectives, de Woody Allen à Nanni Moretti. Le célèbre cinéaste névrosé new-yorkais serait d’ailleurs envieux des exploits de Sasha : elle ose embrasser sa psychanalyste sur la bouche, parle de sexualité lesbienne avec son père, compare sa petite amie à sa mère dans leur lit commun ! Les errances urbaines de Sasha en bicyclette font penser à celles de Nanni Moretti qui sillonne Rome en Vespa en proie à des considérations métapsychologiques dans Journal Intime. Dans ses longs-métrages, Lisa Gornick renoue aussi avec la tradition du film américain indépendant et notamment avec le cinéma de John Cassavetes. Techniquement, les prises de vues sont fréquemment tournées en plan serré, accentuant la proximité du spectateur avec les personnages. La scène de danse de Tick Tock Lullaby se superpose à celles de Faces ou de Loves Streams ; gros plans, images chaotiques en lien avec l’état d’ébriété des personnages, sensations de frottements, de glissements, de contacts. Le choix des décors s’avère similaire : chambres à coucher, salons, pour les espaces privés, bars, clubs pour les espaces publics. Le spectateur, intrusif et voyeur, se retrouve au cœur de l’intimité des personnages, position idéale pour observer le spectacle tragi-comique des relations humaines. Dans un esprit d’indépendance, Lisa Gornick a fondé en 2000, un groupe de production de longs-métrages numériques à petits budgets, Valiant Doll. Elle revendique son autonomie et refuse de céder à la nécessité de la rentabilité économique au détriment de l’objectif artistique. Et, comme dans les chefs d’œuvre de Cassavetes où tous les proches sont mis à contribution, certains membres de la famille jouent dans les films de Lisa (Aviva Gornick, sa nièce réelle et fictionnelle).

Tourné six ans plus tard, Tick Tock Lullaby se révèle encore plus ambitieux que Do I love you ? grâce à des trouvailles formelles expérimentales. Lisa Gornick intègre dans son long-métrage des dessins qu’elle réalise in situ, à main levée, à l’encre et à la gouache, et qu’elle intercale entre les scènes filmées. Ces interludes délicats, en forme de miniatures contemplatives, rythment la narration et la complètent avec une poésie très touchante. Son tracé épuré, sensible, sillonne sur la blancheur de l’écran pour esquisser ces vignettes colorées. Elle se filme en train de dessiner son propre personnage dans son film. Cette mise en abyme vertigineuse, ce portrait de l’artiste éperdument plongé dans le gouffre infini de ses images dépasse la simple introspection créatrice et illustre génialement l’universelle et répétitive quête de soi-même. Lisa Gornick est une dessinatrice, animée par elle-même.

Lisa Gornick
3573310003520

Fiche technique

Editeur
Bqhl