Jean Cocteau Metamorphosis

Ioannis Kontaxopoulos

41,71 €
TTC

Cet essai, organisé autour de dix chapitres-clés et d’une abondante iconographie, se veut une introduction à la vie et à l’oeuvre d’un des artistes les plus brillants du XXe siècle. Le mystère de Jean Cocteau (1889-1963) se déploie dans le mouvement continu de ses métamorphoses. Par métamorphose, nous entendons à la fois l’évolution du style et le recours à tous les moyens de l’expression artistique – voire à l’invention de nouvelles formes hybrides – dans lesquels le poète réinvente son identité : les poèmes, les romans, les textes critiques, les pièces de théâtre, les ballets, les films, les dessins, les céramiques ou encore les décorations qui relèvent du design jaillissent de lui comme l’eau de la pomme de l’arrosoir...

Quantité

Cet essai, organisé autour de dix chapitres-clés et d’une abondante iconographie, se veut une introduction à la vie et à l’oeuvre d’un des artistes les plus brillants du XXe siècle. Le mystère de Jean Cocteau (1889-1963) se déploie dans le mouvement continu de ses métamorphoses. Par métamorphose, nous entendons à la fois l’évolution du style et le recours à tous les moyens de l’expression artistique – voire à l’invention de nouvelles formes hybrides – dans lesquels le poète réinvente son identité : les poèmes, les romans, les textes critiques, les pièces de théâtre, les ballets, les films, les dessins, les céramiques ou encore les décorations qui relèvent du design jaillissent de lui comme l’eau de la pomme de l’arrosoir. L’oeuvre de Cocteau est à la fois résurrection mythique d’une Antiquité dans laquelle la culture occidentale plonge encore nostalgiquement ses racines et l’expression du drame de la solitude et des tentatives de l’homme moderne pour la vaincre. Ce précurseur de l’intermédialité que son originalité empêche d’enfermer dans telle ou telle mouvance littéraire ou artistique ne se voua qu’à un seul maître : l’étonnement – le sien comme celui des autres. « Un homme pur doit être libre et suspect », écrivait-il. Il fut en son temps les deux, tant il est vrai que toute époque porte suspicion contre celui qui n’est contemporain que de soi. De cette morale, il a fait sa devise : « Ce que le public te reproche, cultive-le, c’est toi. »  Textes bilingue Français/Néerlandais. NAI. 320p

9789462084704

Fiche technique

Genre
Arts Graphiques
Editeur
NAI