•  
  • L'amour rèche

    L'amour rèche

    Judith et Émilie se sont rencontrées lors d’une soirée étudiante. Une quinzaine d’années plus tard, tout semble leur sourire : vie professionnelle florissante, jolie maison, charmant bambin…
    Un faux pas déstabilise soudain cet univers. L’heure de la remise en question va alors sonner, les malentendus et les non-dits s’imposer dans le décor. Auront-ils raison du tableau idyllique ?

    Plus de détails

    Editeur : KTM Editions
    9782913066618
    Coup de coeur !

    commander
    • 18,00 € TTC

    Judith et Émilie se sont rencontrées lors d’une soirée étudiante. Une quinzaine d’années plus tard, tout semble leur sourire : vie professionnelle florissante, jolie maison, charmant bambin…
    Un faux pas déstabilise soudain cet univers. L’heure de la remise en question va alors sonner, les malentendus et les non-dits s’imposer dans le décor. Auront-ils raison du tableau idyllique ? KTM. 189p

    EXTRAITS :

    " (...) — Nous avons acheté une maison, Judith et moi, annonça-t-elle alors qu’ils prenaient l’apéritif dans le salon tendu de tissus bordeaux, vous vous souvenez peut-être de Judith, je vous en ai parlé quelques fois.
    Ses parents et sa sœur ne disant mot, Émilie continua sur sa lancée.
    — J’ai connu Judith à l’université, nous sommes très rapidement devenues proches, intimes même.
    Émilie remarqua le mouvement de recul de son père, elle reprit sans s’arrêter.
    — Nous nous sommes perdues de vue à la fin de nos études, mentit-elle, et puis il y a quelques mois, nous nous sommes croisées dans un cadre professionnel.
    — Cette Judith est aussi agent immobilier ? s’enquit sa mère d’une voix rauque.
    — Non, elle est décoratrice d’intérieur. Bref, nous avons renoué et de fil en aiguille, nous avons décidé d’acheter une maison et de fonder une famille. (...) "

    *

    " (...) Au prix d’un énorme effort pour se détacher de son enfant qu’elle venait à peine de rencontrer, elle avait invité Judith à prendre Simon. Sa compagne s’était approchée, manifestement intimidée, clairement en recherche d’une place entre la mère et le nouveau-né. Émilie avait accompli son plus bel acte d’amour envers Judith, elle l’avait encouragée à bercer Simon, à le regarder, à lui parler, à l’accueillir. Judith l’avait pris dans ses bras, le regard émerveillé, le geste encore maladroit.(...) "

    *

    " (...) Émilie ne savait plus où elle allait. Pour la première fois de sa vie, Émilie n’était pas seule à décider de son avenir.
    Elle pensa à Simon, son bébé, son fils. Elle but une grande lampée de cognac. Elle pensa à Judith, probablement son seul amour. Encore une gorgée. Elle pensa à ses parents, sa sœur. Deux grandes rasades au fond du gosier. L’alcool l’anesthésia, la détacha d’une souffrance qu’elle n’avait jamais perçue auparavant. Elle vida son verre d’une traite, ferma les yeux, se laissa emporter par l’alcool, s’endormit avec le bruit de l’aiguille qui gratte le sillon encore et encore. (...) 

    • Nos rubriques : Romans et nouvelles

    Panier  

    Aucun produit

    Expédition 0,00 €
    Total 0,00 €

    Panier Commander